Q_001792

Call for Papers – “Turning Point Year: The British Empire at War in 1917″ Conference


Turning Point Year: The British Empire at War in 1917

Royal Military College of Canada

Kingston, Ontario

6-7 November 2014

For the British Empire, 1917 was a year of profound crises. The disintegration of Imperial Russia and the mutinies in the battered French Army placed the burden of defeating Germany increasingly on the military forces of Britain and the Dominions, which suffered severely on the Western Front. At home, conscription crises and ethnic divisions undermined support for the war effort in Canada, Australia and South Africa, while the German u-boat campaign led to food shortages in Britain. These crises provoked significant changes in the conduct of the war. British and Dominion forces progressively developed the technical and tactical means of mitigating the deadly effects of machine guns and artillery on attacking forces. British military authorities set aside longstanding assumptions and prejudices, making Indian sepoys eligible for commissions in Britain’s Indian Army. Women entered factories and other work places in huge numbers.

“Turning Point Year: The British Empire at War in 1917” will bring together a diverse group of prominent historians, junior scholars and graduate students from across the Commonwealth to undertake a multifaceted examination of the British Empire coalition during what was arguably the most pivotal and dynamic twelve months of the Great War. Confirmed speakers include: William Philpott (King’s College London), Ian F.W. Beckett (University of Kent), Matthew Hughes (Brunel University), Jeffrey Grey (University of New South Wales), Tim Cook (Canadian War Museum), Mark Connelly (University of Kent), Serge Durflinger (University of Ottawa), John Crawford (New Zealand Defence Force), and Keith Neilson (Royal Military College of Canada). The conference organizing committee solicits proposals for papers on all aspects of the Imperial war effort in 1917, including the conduct of coalition warfare, military operations and innovation, the experiences of combatants and non-combatants, and the war on the home front. Proposals should include a 200-300 word abstract accompanied by a one-page CV.

Proposals should be emailed to [email protected] no later than 15 May 2014.

The proceedings of the conference will be published in an edited volume by the University of British Columbia Press.

*   *   *   *

L’année 1917 : une année charnière pour l’Empire britannique en guerre

Collège militaire royal du Canada

Kingston (Ontario)

Les 6 et 7 novembre 2014

Pour l’Empire britannique, l’année 1917 est une année de crises profondes. La désagrégation de la Russie impériale et les mutineries au sein d’une armée française très mal en point reportent de plus en plus le fardeau de la lutte contre l’Allemagne sur les forces militaires de la Grande Bretagne et des dominions, qui subissent de lourdes pertes au front occidental. À l’arrière, les crises de la conscription et les divisions ethniques minent le soutien à l’effort de guerre du Canada, de l’Australie et de l’Afrique du Sud, tandis que la campagne des U-boot allemande provoque une pénurie de vivres en Grande-Bretagne. Toutes ces crises entraînent des changements importants dans la conduite de la guerre. Les forces de la Grande-Bretagne et des dominions élaborent progressivement les moyens techniques et tactiques nécessaires à l’atténuation des effets meurtriers des mitrailleuses et de l’artillerie sur les forces assaillantes. Les autorités militaires britanniques mettent de côté les idées préconçues et les préjugés de longue date, accordant aux cipayes des commissions dans l’Armée des Indes britanniques. Les femmes commencent aussi à travailler en grand nombre dans les usines et ailleurs.

La conférence « L’année 1917 : une année charnière pour l’Empire britannique en guerre » rassemblera un groupe hétérogène d’historiens, de jeunes savants et d’étudiants des cycles supérieurs de tout le Commonwealth, qui procéderont à une étude multidimensionnelle sur la coalition de l’Empire britannique durant ce qui fut sans doute l’année la plus décisive et la plus dynamique de la Grande Guerre. La présence des conférenciers suivants a été confirmée : M. William Philpott (King’s College de Londres), M. Ian F.W. Beckett (Université du Kent), M. Matthew Hughes (Université Brunel), M. Jeffrey Grey (Université de Nouvelle-Galles du Sud), M. Tim Cook (Musée canadien de la guerre), M. Mark Connelly (Université du Kent), M. Serge Durflinger (Université d’Ottawa), M. John Crawford (Force de défense de Nouvelle Zélande), et M. Keith Neilson (Collège militaire royal du Canada). Le comité organisateur de la conférence invite les intéressés à soumettre des propositions d’articles sur tous les aspects de l’effort de guerre impérial en 1917, y compris la conduite de la guerre de coalition, les opérations et l’innovation militaire, les expériences des combattants et des non-combattants, et la guerre sur le front intérieur. Les propositions doivent prendre la forme d’un résumé de 200 à 300 mots accompagné d’un curriculum vitæ d’une page.

Les propositions doivent être envoyées à [email protected] au plus tard le 15 mai 2014.

Le compte rendu de la conférence sera publié dans un ouvrage édité par les Presses de l’Université de la Colombie-Britannique.


This article was made possible by the hard work of our staff and especially our student-volunteers. Please consider supporting our work by clicking here.

Posted by:

caitlin.mcwilliams

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked (required):

Categories

Back to Top